Please activate JavaScript!
Please install Adobe Flash Player, click here for download

FilmSpuren

Fragments cinématographiques disparus des salles. Peut-être quelquefois présents le long de routes sans fin comme des vestiges que le temps a développé comme des photographies. Des restes, des images estompées. Une immersion et une réapparition de souvenirs cinématographiques. Des bribes de films. Des pensées lointaines en noir et blanc. Journaux intimes d’une rétrospective. Souvenirs fragmentaires de titres, noms, lieux. Une auto-rétrospective. Des fragments issus de scénarios qui s’entremèlent à notre propre existence. Résonance avec des scènes de films souvent présentes que nous ne pouvons classifier. Il ne subsiste que des lambeaux pitoyables représentés symboliquement par des affiches, des fassades, des documents, des photos. Le reste tout autour de ces fragments sera le futur qui renforce, de part son existence mème, le flou naissant comme un schéma qui se reproduirait dans notre manière de voir le passé aussi bien au niveau du temps que des évènements. Echo, résonnance, Déjà-vu. Perdu. Comme aimait dire de manière si pertinente le philosophe Amadeo von Silva-Tarouca (1898-1971), enseignant à l’université de Graz dans les années 50, à ses adeptes d’antant : modern (moderne) vient de modern (se désagréger). Fragments cinématographiques

Seitenübersicht